Au minimum

Pour la majorité d’entre nous il est impossible d’atteindre des niveaux d’autonomie ou de protection proche de 100% . Nous voudrions ici suggérer et lister le minimum nécessaire qui ne sera évidemment pas le même selon que vous habitez en ville ou à la campagne, que vous disposiez ou non d’un “lieu de repli”.

Pensez donc à:

– Protection domicile
– Un minimum photovoltaïque (2 panneaux soit 600 Wc + 2 batteries + ligne d’éclairage et de recharge en 220 v “dédiée”)
– Alimentation lyophilisée
– Gaz et petit feux
– Tente et duvets
– produits d’hygiène
– Poêle à bois
– Réserve de bois ou buches reconstituées
– Filtre à eau
– Petit groupe électrogène et 40 litres d’essence
– Protéines en poudre
– Réserve d’eau (1,5 l/j/personnes soit environ 100 litres par personne) et filtre à eau
– Bougies
– Lampe à pétrole plus pétrole
– Graines
– Légumes et poules

  

2 réponses à “Au minimum”

  1. jaguar1637 12 avril 201813 h 25 min

    Se constituer une pharmacie minimale / trousse de secours.

    Choisir celle proposée sur les bateaux en navigation hauturière. Pour commander, voyez votre médecin, (dites lui que vous partez en croisiere) et donner lui la liste des médicaments . C’est remboursé par la sécu

    voici la dotation officielle
    https://www.bateaux.com/src/applications/news/images/pdf/dotation-60-milles.pdf

    Voici une liste préparée par une infirmière, qui ajoute des produits nécessaires
    http://www.amelcaramel.net/techpharmacie.php
    => télécharger fichier Excel à la fin

    => ne pas oublier d’ajouter de la Ventoline , du Doliprane , et du savon ….

  2. jaguar1637 14 avril 201819 h 15 min

    Attention à l’isolement rural
    (de https://www.resilience-urbaine.com/survivalisme-resilience/evacuation-survivalisme-se-preparer/ )

    Quant aux campagnes isolées, les rapports de police et de gendarmerie annuels répertorient nombre de vols avec effraction et cambriolages interminables ou les assaillants bâillonnent, torturent et/ou violent les propriétaires des lieux et leurs enfants. Si vivre isolé à la campagne permet d’être plus indépendant sur le plan alimentaire et plus en sécurité face à la délinquance ordinaire, ce même isolement expose à des attaques extrêmement violentes liées au sentiment d’impunité des criminels qui savent pouvoir « travailler » sans être dérangés.

    S’isoler, c’est aussi se priver de l’aide et des services dont on pourrait avoir besoin au quotidien comme dans l’urgence et cet éloignement doit être pris en compte.

Laisser une réponse

Il faut être enregistré pour poster un commentaire.

  • Autonomie Photovoltaïque par Sedenion !

    par sur 4 septembre 2018 - 0 Commentaires

    Ayant tout récemment investi dans une installation photovoltaïque pour accéder à une quasi autonomie énergétique ; notre ami Sedenion (pseudo) nous livre ces précieuses infos et recommandations. Ceci n’est qu’un premier article d’une longue série très complète et très utile (nous l’espérons…). Bonne lecture ! Préambule Ce guide ne doit pas être considéré comme la […]

  • Lisez bien !

    par sur 18 août 2018 - 0 Commentaires

    Vous comprendrez pourquoi j’ai classé cette lettre dans “le mot du président” afin qu’elle apparaisse en priorité sur le site.   Un adhérent nous transmets …   J’ai découvert votre association en lisant l’article de “20 minutes”. J’ essaie moi-même de vivre en autarcie la plus complète depuis de nombreuses années, et de nourrir ma famille.J’ai […]

Catégories d’annonces