Argumentation

Réseau HUMANUM

Il y a un siècle, tout le monde vivait dans les campagnes.

Désormais, le monde entier est malade d’un mode de vie urbain soutenu par des ressources en cours d’épuisement rapide.

Dans un système économique proche de l’effondrement, des anonymes s’entr’aident pour développer des lieux d’hébergement et des systèmes locaux résilients pour préparer l’avenir.

FEDERER DES INITIATIVES :

L’Association Humanum fédère de telles initiatives

En soutenant les territoires touchés par la désertification, l’Association Humanum vise des agriculteurs  en quête de diversification mais aussi de transition écologique. 

En impactant des propriétaires de gîtes et camping sensibilisés, nos démarches s’appuient sur le réseau d’hébergements existant pour utiliser les capacités d’accueil de façon proactive face à la crise.

En sensibilisant et en recherchant des citadins qui soutiendront financièrement le développement d’infrastructures utilisables et accessibles en cas de collapse économique, notre structure permet la mise en relation des villes et des campagnes.

Certaines familles projettent de rester durablement, d’autres cherchent simplement une zone de repli transitoire en cas de menace concrète ou imminente ….

MÉTHODOLOGIES : 

L’Association Humanum développe et suggère des méthodologies innovantes et adaptables pour la coopération entre ruraux et citadins.

Envisager une transition brutale sans repli sur soi ni violence inutile est la clé de voûte de cette démarche coopérative. L’Association Humanum propose un site gratuit de petites annonces pour développer des liens selon une logique horizontale, au travers d’échanges privés sous pseudonymes.

Pour des raisons de sécurité, le respect des informations personnelles s’opère via des procédures d’anonymat lors des premiers contacts.

A partir de cadres de référence imaginés et améliorés par les utilisateurs et les membres de l’Association, les fonctionnements réalistes et opérationnels cherchent à extraire des familles de l’insécurité de la surpopulation urbaine et d’initier le développement d’alternatives concrètes face à la fragilité du système économique.

Précisions

L’effondrement financier (possible dès aujourd’hui mais plus probable dans 2, 3 ou 4 ans), va entrainer partout dans le monde l’effondrement bancaire et monétaire, puis celui des réseaux de distribution (eau, alimentation énergie, hygiène, santé, etc).

Des guerres civiles aussi bien entre communautés qu’entre ceux qui ont des réserves (pillages) et ceux qui n’ont rien (on vit 3 jours sans eau) dureront deux à trois mois.

Ensuite ce sera la reprise en main « technocrate » au service des plus riches soutenu par des forces de l’ordre (de « leur » ordre)

Chacun doit envisager la situation suivant ses propres possibilités et celles que lui offrent sa famille et ses amis. En dernière analyse il faut toujours disposer de stocks pour tenir quelques semaines, de la sécurité, d’un système de chauffage d’appoint et du combustible nécessaire, d’espèces qui seront, à part le troc, le seul moyen d’obtenir quelque chose dont vous auriez besoin.

Il faut prévoir « l’après » ces quelques semaines. Ces années seront également une période violente et probablement dictatoriale. Les 1% disposeront de la force pour faire rentrer les taxes qu’ils voudront prélever.

Il faut aussi penser qu’internet et même le téléphone puissent être coupés ou totalement surveillés. Donc disposer des adresses physiques de nos amis ou des personnes dont nous pourrions avoir besoin.

Envisager le plus possible d’autonomie (en petits groupes) et essayer de former des relais de réseaux discrets séparés de moins d’une journée à pied ou à vélo.

Privilégier l'entre-aide dès maintenant ?!

 

La Raison d’Être de l’Association Humanum

Plusieurs auteurs envisagent un collapse progressif ou brutal de notre modèle économique. Celui-ci sera généralisé et conduira à une dégradation systémique de notre système de production et de distribution de nourriture.

Le système financier en crise, le modèle industriel condamné avec l’épuisement des énergies fossiles,  le système de transports et d’échange de marchandises utilisé pour une circulation absurde de denrées périssables et d’objets manufacturés, l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, la fragilité des systèmes climatologiques locaux,  la tension du système social inégalitaire, l’héritage de l’histoire coloniale et le repli sur soi  communautariste  forment des données complexes en interactions, etc  …

Une chose est certaine est que l’interaction est instable et que les signaux révèlent une dynamique de dégradation systémique.

L’Association Humanum diffuse et expose une bibliographie précise et des analyses pour sensibiliser le public.
– Pablo Servigne et Raphael Stevens  (“Comment tout peut s’effondrer”)
–  François Morin (“l’Hydre mondiale”)
– Jacques Attali (“Vivement après demain” … qui porte fort mal son titre)
– Jean-Michel Naulot (“éviter l’effondrement”)
– Dennis Meadows (“Les limites à la croissance”)
– Piero san Gorgio (“Survivre à l’effondrement économique”)
– Michel Santi
– Charles Sannat
– Paul Jorion (“Le dernier qui s’en va éteint la lumière”)
– Simone Wapler (“lettre Agora”)

Humanum  est une Association sans but lucratif.

Nous analysons les besoins en terme d’équipements des ruraux qui pourraient  offrir  un hébergement à des familles urbaines qui, de leur coté, souhaitent disposer ou offrir à leurs proches, dans l’hypothèse d’un effondrement transitoire de la société, un lieu de tranquillité à la campagne ou dans de petites agglomérations, pour quelques mois au maximum. L’Association s’efforce de mettre en relation les uns et les autres.

Crise financière globale ?!

Pour notre part compte tenu des guerres terroristes en cours, du chômage grandissant mais surtout de la pauvreté de certaines zones qui ne tiennent que par les subventions sociales, des bilans des banques systémiques équivalent au PIB mondial, et en particulier celui des bilans des 18 premières, de la dette publique également équivalent au total de ces bilans, du fait qu’elles – ces banques systémiques – « gèrent » 700 000 milliards de dollars de produits dérivés, des QE à répétions, des limitations de disponibilité et de paiement en espèce, et des directives européennes en cas de crash bancaire, nous pensons que le collapse général pourrait suivre le schéma suivant, déclenché par l’effondrement d’une grande banque systémique entrainant celle de nombreuses banques « non systémiques »

=> Effondrement en cascade du système de distribution monétaire, fermeture des banques et des distributeurs
=> Impossibilité pour la majorité de la population d’obtenir des espèces
=> Impossibilité de crédits et de paiement pour les grands et petits comptes
=> Effondrement des réseaux de distribution (électricité, transport, alimentaire, eau, traitement des eaux et des déchets, médicaments, santé, secours, etc)
=> Guerre civile communautaire et pillages

 

Conséquences

La position des citadins, sans eau, sans électricité donc chauffage, sans alimentation, ne sera pas tenable plus de quelques jours sans tensions extrêmes entre ceux qui n’ont pas et ceux qui ont « un peu », sans parler bien sur des tensions communautaires qui éclateront très vite, obligeant les forces de l’ordre (dont les familles seraient dans des situations identiques) à boucler des quartiers entiers, sans parler bien sur de la loi martiale qui pourrait être instaurée, limitant tout déplacements.

La position des villageois ou des habitants des petites bourgades, habitués à plus de solidarité, proche des lieux de production agricole et souvent de sources, habitué à l’entraide de surveillance, sans doute plus armée sera plus facile sans pour autant être sans problème.

 

L’état des lieux

Nous pensons que nous avons encore quelques années de « rustines » avant le collapse général, années qu’il faut peut être mettre à profit ; c’est l’objet du plan proposé

De très nombreuses fermes ou bâtiments, petites ou grandes propriétés agricoles sont à vendre, de très nombreux agriculteurs manquent de fonds pour créer des lieux d’accueils.

De nombreux jeunes sortent avec des diplômes d’agriculture, de maraîchage ou de permaculture, mais ils n’ont en général pas de fonds pour s’installer dans une profession qui, de toute façon, ne leurs permet qu’à peine de survivre lorsqu’ils ont du emprunter pour leur installation (foncier et équipement).

De l’autre coté, de très nombreux citadins disposent d’économies qui leur rapportent très peu aujourd’hui. En cas de collapse économique, il ne sauront de toute façon pas où aller s’ils n’ont pas de famille à la campagne, s’ils n’ont pas prévu quelques espèces sous leur matelas et de provisions, ou n’ont simplement pas l’idée avec quelle vitesse un état de pénurie et de guerre civile, de blocage des routes et autres joyeusetés pourraient s’installer.

Pénurie partielle ou totale ?!

De plus, l’association Humanum s’efforcera de fournir à ses membres  (adhésion via Hello Asso ) des cartes régionales de géolocalisation utilisable en cas d’effondrement et répertoriant :

– Centres de secours et d’hébergement
– Municipalités coopératives
– Terrains de camping
– Campings disposants de chalets ou caravanes
– Villages de vacance
– Maison d’hôte
– Fermes
– Particuliers, membres de l’association
– Etc,

En résumé

L’un des buts de l’association Humanum est de mettre en relation les « offres et les demandes » de solidarité.

Solidarité particulièrement utile en cas d’effondrement brutal local ou national, ou d’une importante catastrophe naturelle.

Depuis le BLOG

  • Ça avance!
    In Mot(s) du Président, Infos
    Bonjour Un ami, dernièrement, me faisait part de sa volonté de sauver  autant d’enfants qu’il le pourrait, à la suite de l’effondrement économique dont la venue, à plus ou moins brève échéance,  est une certitude pour lui.  Des orphelins conséquence de la violence […]

Annonces pour la France et +

D'autres pays sont disponibles

Catégories d’annonces